Présidentielle : plusieurs élus de droite appellent à voter pour Emmanuel Macron

Présidentielle : plusieurs élus de droite appellent à voter pour Emmanuel Macron

Dès l’annonce de l’élimination  de François Fillon, François Baroin ou encore Jean-Pierre Raffarin ont appelé à bloquer le Front national.
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

C’est un coup dur pour la droite. Arrivé derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen, François Fillon échoue donc à réussir l’alternance. Plusieurs élus de droite ont alors immédiatement appelé à voter pour Emmanuel Macron. C’est notamment le cas de François Baroin qui votera pour le candidat d’En Marche, « à titre personnel », comme il l’a expliqué sur TF1. « Il ne peut pas y avoir de ni-ni pour la présidentielle » affirme-t-il. Même discours pour Hervé Mariton : « Entre le projet, le pire, et un projet moins terrible, je préfère celui d’Emmanuel Macron » souligne l’ancien candidat à la primaire sur Public Sénat et LCP-AN.

"C'est une défaite de la droite" - Hervé Mariton
01:42

« Aujourd'hui, face à la situation dans laquelle nous sommes, il faut se rassembler » explique de son côté Jean-Pierre Raffarin sur France 2. « Il faut se rassembler derrière Emmanuel Macron. » Quant à Christian Estrosi, il a publié un communiqué dès l’annonce du résultat pour appeler à voter pour le candidat d’En Marche. « Fidèle au gaullisme, j'ai toujours défendu l'idée que la campagne devait se concentrer sur l'élimination de Marine Le Pen au deuxième tour » se justifie celui qui s’est montré très critique envers François Fillon lors de la campagne. De son côté, Alain Juppé "attend qu’Emmanuel Macron restaure le crédit de la France sur la scène européenne et mondiale, et qu’il donne à la jeunesse de France l’espoir d’un monde nouveau."

Les sénateurs Républicains ne sont pas en reste. « Cette situation n'était pas inéluctable si notre candidat avait pris ses responsabilités comme nous avons été nombreux à le demander au début du mois de mars » tacle dans un communiqué sévère la sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller. Pour son collègue Alain Houpert, « c'est non seulement une immense frustration, mais aussi une légitime colère (…) je regrette l'obstination de François Fillon qui a remplacé ses convictions et ses valeurs par des éléments de langages dictés par ses communicants, qui a tenté de faire passer son entêtement pour du courage. »

Luc Chatel appelle également à voter pour Emmanuel Macron au second tour et se projette vers les élections législatives.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le