Présidentielle: Valls croit à une nouvelle donne après la primaire

Présidentielle: Valls croit à une nouvelle donne après la primaire

Manuel Valls a estimé vendredi qu'une "nouvelle donne" pourrait s'enclencher lors de l'élection présidentielle pour le candidat...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Manuel Valls a estimé vendredi qu'une "nouvelle donne" pourrait s'enclencher lors de l'élection présidentielle pour le candidat désigné par la primaire organisée par le PS, après le premier débat télévisé jeudi soir.

"L'élection présidentielle, c'est une conversation quasi intime entre un candidat et les Français. Et nous sommes au début de cette conversation", a commenté l'ancien Premier ministre sur Radio Classique.

"Cette primaire, cette désignation est courte, ramassée, donc intense", mais c'est "une belle épreuve", a poursuivi M. Valls.

"Je ne brûle pas les étapes. J'attends, je l'espère, d'être désigné". "Mais après la primaire, avec la légitimité, la force et l'élan (qu'elle) peut donner à celui qui sera désigné (...), c'est une nouvelle donne qui va s'écrire, une nouvelle histoire", a-t-il également déclaré.

"La gauche s'est divisée tout au long de ce quinquennat. Parfois, souvent, ça a nuit sur la cohérence, l'explication, la démonstration de ce que nous étions en train de faire. Mais la primaire peut permettre, je l'espère, de créer une dynamique", a-t-il insisté, jugeant "tout à fait possible" une participation de 2 millions d'électeurs.

Est-il inquiet des bonnes audiences des réunions publiques d'Emmanuel Macron ? "Les meetings de Nicolas Sarkozy pendant la primaire de la droite étaient pleins", a-t-il répondu.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le