Primaire à gauche: Fleur Pellerin soutient Manuel Valls

Primaire à gauche: Fleur Pellerin soutient Manuel Valls

Fleur Pellerin, ancienne ministre de la Culture, a apporté samedi son soutien à l'ex-Premier ministre Manuel Valls pour la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Fleur Pellerin, ancienne ministre de la Culture, a apporté samedi son soutien à l'ex-Premier ministre Manuel Valls pour la primaire organisée par le Parti socialiste en vue de l'élection présidentielle.

"Je le soutiens pour tout un tas de raisons, parce que je crois qu'il incarne vraiment l'homme d’État", a-t-elle déclaré sur Europe 1, à cinq jours du premier débat télévisé de cette primaire.

"Je le connais bien et je connais ses convictions, je sais qu'il est loyal, fidèle à ses convictions. Je l'apprécie et je pense que c'est le plus à même de conduire le pays au moment où nous sommes", a poursuivi cette ex-ministre désormais à la tête d'une société privée.

Manuel Valls est l'un des sept candidats à la primaire du Parti socialiste et de ses alliés, organisée les 22 et 29 janvier, dans le cadre de laquelle il est notamment opposé à Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon.

De 2012 à 2016, Fleur Pellerin a notamment été ministre chargée des PME et de l’Économie numérique, secrétaire d’État au Commerce extérieur et ministre de la Culture. Lors de sa passation de pouvoirs avec Audrey Azoulay, elle avait exprimé sa "gratitude immense, indicible pour Manuel Valls pour avoir proposé (son) nom au président de la République en 2014".

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le