Primaire : l’aubryste Olivier Dussopt futur porte-parole de Manuel Valls

Primaire : l’aubryste Olivier Dussopt futur porte-parole de Manuel Valls

L’équipe de campagne de Manuel Valls s’organise. Le président du groupe PS du Sénat, Didier Guillaume, vient d’être nommé directeur de campagne. Manuel Valls était mercredi matin dans son bureau du Sénat, avant de partir pour son premier déplacement dans le Doubs. Pour l’heure, Didier Guillaume reçoit. L’organigramme pourrait être dévoilé jeudi ou vendredi. L’un […]
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

L’équipe de campagne de Manuel Valls s’organise. Le président du groupe PS du Sénat, Didier Guillaume, vient d’être nommé directeur de campagne. Manuel Valls était mercredi matin dans son bureau du Sénat, avant de partir pour son premier déplacement dans le Doubs. Pour l’heure, Didier Guillaume reçoit. L’organigramme pourrait être dévoilé jeudi ou vendredi.

L’un des porte-paroles de cette campagne éclair sera, sauf changement de dernière minute, le député de l’Ardèche Olivier Dussopt, selon les informations recueillies de sources parlementaires par publicsenat.fr. Après le hollandais Didier Guillaume, cet aubryste serait un nouveau symbole de rassemblement, que Manuel Valls entend incarner. Le député avait déjà franchi le Rubicon en annonçant lundi son soutien à l’ancien premier ministre. Il s’agit aussi de montrer de nouvelles têtes, pas forcément connues du grand public et capables de parler dans les médias.

Pour la campagne, les fidèles Yves Colmou et Sebastien Gros, conseiller spécial et chef de cabinet de Manuel Valls à Matignon, devraient aussi suivre le candidat.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le