Primaire PS: la Haute autorité “recommande” de recevoir Larrouturou

Primaire PS: la Haute autorité “recommande” de recevoir Larrouturou

La Haute autorité des primaires citoyennes "recommande" samedi au comité d'organisation de la primaire initiée par le PS de ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La Haute autorité des primaires citoyennes "recommande" samedi au comité d'organisation de la primaire initiée par le PS de "recevoir" Pierre Larrouturou, qui a déposé un recours pour pouvoir participer à cette élection.

M. Larrouturou a déposé un recours vendredi pour pouvoir être candidat à la primaire initiée par le PS et organisée les 22 et 29 janvier.

Sa candidature avait en effet été rejetée par le PS, au motif que son parti, Nouvelle Donne, ne faisait pas partie de la Belle Alliance nouée entre le PS et d'autres formations politiques. Le comité d'organisation avait aussi rejeté les candidatures de Bastien Faudot (MRC) et de Sébastien Nadot (MdP).

Dans un courrier, révélé samedi par le Lab d'Europe 1, la Haute autorité "recommande au Comité national d’organisation des primaires de recevoir Pierre Larrouturou lors de sa prochaine réunion, prévue pour se tenir le 13 décembre, pour qu’il puisse exposer les raisons qui justifieraient, selon lui, que le parti Nouvelle Donne participe aux Primaires Citoyennes".

La clôture des candidatures est prévue le 15 décembre. A ce stade, Arnaud Montebourg (PS), François de Rugy (Parti écologiste) et Jean-Luc Bennahmias (UDE) ont déposé une candidature en bonne et due forme au siège du PS. Manuel Valls, Benoît Hamon et, probablement, Vincent Peillon devraient faire de même dans les prochains jours. Une incertitude plane toujours au sujet de Gérard Filoche. La sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann a en revanche renoncé à se présenter.

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le