Primaire PS: le PRG de Pinel entérine son soutien à Valls

Primaire PS: le PRG de Pinel entérine son soutien à Valls

Le Parti Radical de Gauche (PRG) a entériné lundi, lors d'une réunion de son bureau national, son soutien à Manuel Valls pour le...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le Parti Radical de Gauche (PRG) a entériné lundi, lors d'une réunion de son bureau national, son soutien à Manuel Valls pour le second tour de la primaire socialiste élargie, confirmant l'annonce dimanche soir de sa présidente Sylvia Pinel.

"Le Bureau national du PRG, réuni ce lundi matin, a salué le score de sa présidente, Sylvia Pinel", au premier tour de la primaire (1,98%), indique le parti dans un communiqué.

Il a également "entériné l'engagement du parti derrière la candidature de Manuel Valls pour le second tour des primaires citoyennes", ajoute le communiqué, précisant que Sylvia Pinel "s'engagera pleinement dès ce lundi dans la campagne de second tour".

"Cette décision repose sur la proximité des valeurs défendues par l'ancien Premier ministre et celles du radicalisme de gauche : défense des valeurs républicaines et de la laïcité, programme économique qui favorise la création d'emplois, renforcement de l'Union européenne face à la mondialisation", précise le PRG.

Le PRG a également "considéré que ce deuxième tour offrait avec Manuel Valls une véritable possibilité pour la gauche de gouvernement de défendre une vision crédible de l'action politique qui ne peut reposer sur de fausses promesses électorales".

Sylvia Pinel avait annoncé dès dimanche soir qu'elle apporterait son soutien à Manuel Valls, "le plus proche de (ses) convictions".

Le PRG indique enfin avoir "décidé de lancer une grande campagne d'adhésion dès le mois de février".

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le