Primaire PS: un 1er tour “réussi” pour Cambadélis

Primaire PS: un 1er tour “réussi” pour Cambadélis

"Nous avons réussi le premier tour" de la primaire organisée par le PS, a salué dimanche Jean-Christophe Cambadélis, premier...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

"Nous avons réussi le premier tour" de la primaire organisée par le PS, a salué dimanche Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti, appelant à voter "massivement" au second tour dimanche prochain.

Le dirigeant du PS s'est exprimé à 20H00 au siège du PS, rue de Solférino à Paris, sans donner de résultats.

"Nous avons réussi le premier tour de la primaire", s'est félicité le premier secrétaire du PS, affirmant que la participation à ce scrutin était "dans l'épure que nous avions fixée", soit au-delà d'1,5 million de votants.

"Merci pour votre résistance à l'air du temps" qui prévoyait une mauvaise participation à ce scrutin, a lancé M. Cambadélis aux sympathisants de gauche.

"Je vous invite à participer massivement au second tour" dimanche prochain, a ajouté le député de Paris dans une assez brève déclaration. "Je suis persuadé que l’exercice démocratique tiendra la gauche debout. Je suis persuadé qu'un nouvel alliage est en train de naître, scellé par le vote du jour", a aussi assuré M. Cambadélis.

"Je suis persuadé que l'élection présidentielle n'est pas jouée", a encore affirmé le premier secrétaire du PS.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le