Programme santé de Fillon : Eric Woerth annonce « une série de consultations »

Programme santé de Fillon : Eric Woerth annonce « une série de consultations »

Invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio, le député Eric Woerth,membre du conseil politique de François Fillon, a voulu apporter des précisions autour du programme de son candidat sur la réforme de la sécurité sociale.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que l’ancien premier ministre semble rétropédaler sur ses propositions dans le domaine de la santé, Eric Woerth nuance. « Le projet présidentiel ne peut pas être différent du projet de la primaire, ce serait suicidaire. Mais il y a un débat plus vaste qu’au moment de la primaire. Il faut qu’il y ait une évolution. Un projet, c’est vivant » affirme-t-il. L’ancien soutien de Nicolas Sarkozy avait émis des réserves sur la proposition de François Fillon sur la limitation du remboursement par la sécurité sociale aux affections graves et de longue durée.

Eric Woerth annonce une série de consultations « encore plus vaste » sur la question de la santé dès la semaine prochaine, avec notamment des rencontres avec les parlementaires qui ont travaillé sur ce thème. « Ce n’est pas qu’ils n’avaient pas été rencontrés avant » tient-il à préciser. « Mais on va le faire dans le cadre de la présidentielle. On va rencontrer tous les acteurs de la santé, et à un moment donné François Fillon redira fortement comment il réformera la protection sociale ». Une annonce qui aura lieu « dans les prochaines semaines », promet-il.

« Pour protéger notre modèle social, il faut le transformer, l’adapter aux temps nouveaux. (…) Celui qui dit qu’il ne faut pas réformer la protection sociale, l’assurance et la santé, ment aux Français » ajoute-t-il.

Eric Woerth : " Pour protéger notre modèle social, il faut l'adapter "
01:16

Pour Eric Woerth,  François Fillon sera un président « réformateur ». « Il y aura beaucoup de polémiques, de débats, parce que c’est très réformateur. C’est un projet de rupture avec ce qui ne marche pas » assure-t-il, tout en rejetant la comparaison avec Margaret Thatcher.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le