Remboursement des lunettes :« La réforme va prendre quelques années » précise Agnès Buzyn

Remboursement des lunettes :« La réforme va prendre quelques années » précise Agnès Buzyn

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, était l’invitée de Territoires d’Infos ce vendredi matin, sur Public Sénat. Interrogée sur le remboursement des lunettes et des prothèses auditives et dentaires, elle informe que la réforme mettra du temps à se mettre en place, le temps que les « professionnels se réorganisent ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« On est en train de travailler sur le reste à charge zéro, c'est-à-dire que les Français puissent avoir accès à des prothèses dentaires, auditives, ou à des lunettes, sans avoir à payer de leur poche » affirme la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Elle nuance tout de même. Cette mesure « ne concernera évidemment pas toutes les lunettes, ou toutes les prothèses auditives, mais il y aura un accès à un panier de soins, une quantité d’appareils ou de lunettes de très bonne qualité ».

Les professionnels souhaitent retarder cette réforme, alors que le gouvernement avait annoncé un calendrier pour 2019. « C’est une réforme qui va mettre quelques années à se mettre en œuvre. Parce que cette réforme va toucher énormément de gens, notamment les filières de l’optique,  les filières dentaires… Il faut le temps que les professionnels se réorganisent, parce que la chaine de valeur, ce que vont toucher les professionnels à l’arrivée, quand on va pouvoir rembourser à 100% ces différentes prothèses, et bien, va se modifier » explique-t-elle.

La ministre rappelle qu’environ 50% des Français ne s’équipent pas en prothèses auditives parce que c’est trop cher. 

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le