Retraites: Bruno Le Maire favorable à la “conférence de financement” proposée par la CFDT

Retraites: Bruno Le Maire favorable à la “conférence de financement” proposée par la CFDT

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit lundi favorable à l'organisation d'une "conférence de financement" comme...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit lundi favorable à l'organisation d'une "conférence de financement" comme proposé par la CFDT.

C'est "une très bonne proposition", a déclaré le ministre sur France Inter, ajoutant qu'il fallait "saisir la main qui a été tendue par la CFDT".

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a plaidé dimanche pour l'organisation d'une "conférence de financement" du système de retraite distincte du projet de loi actuellement en préparation, alors que le syndicat reste opposé à l'instauration d'un âge pivot.

"Banco pour cette conférence", a insisté Bruno Le Maire, même s'il a estimé que l'âge pivot est "une bonne solution", alors que le Premier ministre ouvrira mardi une séance de discussions avec les partenaires sociaux pour sortir du conflit sur la réforme des retraites.

"Mais ne préjugeons pas à l'avance des résultats de cette conférence", a-t-il ajouté.

Il a aussi jugé que l'idée d'une décote temporaire en cas de départ à la retraite avant l'âge pivot, telle qu'évoquée par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, était "une très bonne proposition".

"Tout ce qui nous permet de sortir du face-à-face, du conflit (...), tout est bon", a-t-il encore affirmé.

"Jamais le compromis (sur la réforme) ne m'a semblé aussi proche", a encore estimé M. Le Maire.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le