Retraites : Fabien Roussel prêt à voter la motion de censure LR

Retraites : Fabien Roussel prêt à voter la motion de censure LR

Le député et secrétaire national du Parti communiste pourrait aller jusqu’à voter la motion de censure déposée par Les Républicains, pour multiplier les chances des oppositions de faire tomber le gouvernement qui s’est engagé dans la voie du 49-3.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Après avoir engagé la responsabilité du gouvernement samedi, via le « 49-3 » de la Constitution, pour faire adopter la réforme des retraites, Édouard Philippe devra affronter ce mardi à l’Assemblée nationale deux motions de censure. L’une déposée par les trois groupes de gauche, la seconde par les Républicains. Comme en 2016, lors de la loi Travail (le précédent 49-3), les communistes pourraient joindre leurs voix à celles de la droite. « A priori – sauf si dans leurs propos il y a vraiment des choses insupportables, je serai enclin à voter leur motion de censure », a déclaré le numéro 1 du Parti communiste français, le député Fabien Roussel, dans Audition publique, émission des chaînes parlementaires en partenariat avec Le Figaro Live. « Je ne partage pas le contenu de leur motion, mais sur la forme, comme nous, ils dénoncent l’usage du 49-3 et pour que soyons forts dans cet hémicycle, nous avons plutôt intérêt à nous additionner. »

La demande répétée de Gérard Larcher, de décaler l’examen au Sénat du projet de loi, pour attendre les conclusions de la Conférence de financement, a d’ailleurs été approuvée par le communiste. « Je soutiens les Républicains qui mettent la pression sur le gouvernement sur la question du financement, c'est une vraie question », a-t-il ajouté.

Fabien Roussel s’attend à une « réaction d’émotion et de colère » dans la rue, après le 49-3

Les socialistes, cosignataires avec la France insoumise et les communistes, d’une motion de censure de gauche, ont exprimé la même réserve, par la voix d’Olivier Faure. Ils refuseront de voter en faveur de la motion du groupe si celui-ci fait mention d’un recul de l’âge légal de départ à la retraite. Quant au consensus pour une motion commune à la gauche, Fabien Roussel a précisé que son groupe n’avait pas eu besoin de faire de concessions. « L’objet de la motion de censure n’est pas de présenter le programme du Parti communiste français […] Il n’y a pas eu de mal à nous trois, à écrire le sens de cette motion de censure dont nous parlons depuis plusieurs semaines. »

49-3 : Fabien Roussel dénonce la « méthode brutale » du gouvernement
04:01

Arithmétiquement, les motions de censure ont peu de chance d’être adoptées. Additionnés, les effectifs des groupes LR, PS, GDR et LFI totalisent 167 députés, loin des 290 députés requis pour être majoritaires. Néanmoins, Fabien Roussel espère « convaincre quelques députés de la majorité à voter » en faveur d’une motion d’une censure.

Le député du Nord, ne sera pas seulement dans l’hémicycle, mais aussi dans la rue, pour participer à l’appel de plusieurs syndicats. « Il faut la mobilisation la plus forte des salariés », a appelé le parlementaire, qui s’attend à une « réaction d’émotion et de colère » après l’usage du 49-3. « On n’a pas le droit de l’utiliser sur un texte aussi important », s’est-il indigné, « jamais un gouvernement ne l’a utilisé dans une telle situation ». Le secrétaire général du PCF s’est montré inquiet pour les institutions. « Ma crainte, c’est que, aujourd’hui, la République sorte abîmée de cet épisode ».

Comme de nombreux autres opposants, Fabien Roussel a sévèrement critiqué le timing du gouvernement, qui a dégainé le 49-3 lors d’un Conseil des ministres exceptionnel, ce samedi, consacré à la progression du coronavirus (Covid-19) en France. « Le Premier ministre a opportunément profité de cette épidémie qui arrive, pour brutalement utiliser le 49-3, en disant comme ça va passer au second plan de l'actualité. »

Dans la même thématique

Retraites : Fabien Roussel prêt à voter la motion de censure LR
7min

Politique

Panthéonisation du résistant communiste Missak Manouchian : « Vous entrez ici en soldat avec vos camarades », salue Emmanuel Macron

« La France reconnaissante vous accueille », a déclaré le président de la République pour la panthéonisation de Missak Manouchian et de sa femme Mélinée, lors d’une cérémonie émouvante. A travers lui, ce sont ses 23 compagnons d’armes fusillés par les nazis, et tous les Francs-tireurs et partisans - main-d’œuvre immigrée, les FTP-MOI, à qui la France rend hommage. « La France de 2024 se devait d’honorer ceux qui furent 24 fois la France », a affirmé Emmanuel Macron.

Le

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Retraites : Fabien Roussel prêt à voter la motion de censure LR
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le