Retraites: “il ne faut pas politiser Noël”, met en garde Woerth (LR)

Retraites: “il ne faut pas politiser Noël”, met en garde Woerth (LR)

Le président de la commission des Finances à l'Assemblée nationale Éric Woerth (LR) a appelé lundi les syndicats à ne "pas...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président de la commission des Finances à l'Assemblée nationale Éric Woerth (LR) a appelé lundi les syndicats à ne "pas politiser Noël" et à faire une trêve dans la mobilisation contre la réforme des retraites pendant cette "période sacrée".

"Il ne faut pas politiser Noël, aujourd'hui les syndicats politisent Noël puisqu'ils font un combat politique pendant Noël, c'est comme ça que la CGT l'évoque", a dénoncé le député de l'Oise sur LCI.

"C'est tout à fait inadmissible de penser qu'on puisse bloquer les Français, les prendre en otage pendant les fêtes de Noël", a-t-il critiqué, appelant la CGT à "faire preuve d'un peu d'humanité".

Il a appelé à "suspendre" la grève pour respecter cette "période sacrée", celle de "la réunion des familles".

Interrogé sur la responsabilité du gouvernement et des syndicats dans cette menace sur Noël, M. Woerth a répondu qu'entre "la poule et l'oeuf, on a toujours du mal à le savoir".

"Le gouvernement présente sa réforme quelques jours avant Noël, il faut admettre qu'il donne aussi des bâtons pour se faire battre", a-t-il ajouté.

Le député de l'Oise a aussi mis en cause l'attitude à cet égard de la CFDT, qui "comme d'habitude", est "plus ambigüe, elle dit : +oh ben non, j'ai pas envie, mais enfin quand même il faut faire monter la tension+".

"J'espère que Laurent Berger demandera à tous les militants CFDT de ne pas faire grève pendant Noël, je n'ai pas entendu ce type d'appels aujourd'hui", a-t-il insisté.

Selon lui, "le gouvernement est tout aussi ambigu" et "quand deux ambiguïtés se rencontrent, ça fait des étincelles et c'est ce qui se passe aujourd'hui".

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le