Retraites : la grève est « un appel à la raison et à la négociation » pour François Hommeril

Retraites : la grève est « un appel à la raison et à la négociation » pour François Hommeril

Alors que le mouvement social de ce jeudi contre la réforme des retraites va bloquer une grande partie du pays, le président du syndicat CFE-CGC François Hommeril interpelle le gouvernement et l’incite à « réfléchir ».
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Trafic extrêmement perturbé, écoles fermées, 245 rassemblements organisés selon le ministère de l’Intérieur : ce 5 décembre marque d’une pierre rouge l’opposition à la réforme des retraites présentée par le gouvernement. Pour François Hommeril, président du syndicat des cadres (CFE-CGC), « c’est un appel au gouvernement, un appel à la raison et à la négociation.»

Jusqu’ici, les discussions entre partenaires sociaux et membres du gouvernement n’ont pas été « des négociations » pour François Hommeril. « Il n'y a pas eu de négociations il y a eu des concertations. C'est le malentendu depuis 2 ans et demi » déclare-t-il. « Dans une entreprise, on vous propose un texte, chacun l'analyse et chacun revient avec des propositions pour modifier ce texte, pour l'améliorer dans une certaine mesure. [...] Ce n’est absolument pas la méthode du gouvernement» déplore-t-il.

“On a tous bien compris que ce projet de loi, plus rien ne sera négociable dessus”. Dernière solution : une grève qui touche de nombreuses catégories socio-professionnelles, peu habituées à défiler ensemble dans la rue. Pour François Hommeril, cette mobilisation de contestation sociale peut être suffisamment importante pour que le gouvernement revienne sur ses positions.

Après ce 5 décembre, il faut « laisser le temps au gouvernement de réfléchir et de revenir vers nous de façon plus intelligente, plus pragmatique et plus respectueuse des points de vue et des problématiques » déclare-t-il. Mais une seule journée de grève est une mobilisation suffisante pour François Hommeril : « notre appel à rejoindre la manifestation est pour le 5 décembre. Nous ne sommes pas favorables à priori pour que le mouvement continue dans la durée.»

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le