Revenu universel: Christian Paul en désaccord avec Benoît Hamon

Revenu universel: Christian Paul en désaccord avec Benoît Hamon

Christian Paul, soutien du candidat à la primaire organisée par le PS Arnaud Montebourg, a souligné le "désaccord" avec Benoit...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Christian Paul, soutien du candidat à la primaire organisée par le PS Arnaud Montebourg, a souligné le "désaccord" avec Benoit Hamon sur le revenu universel, "une façon d'accepter le chômage de masse", a-t-il estimé jeudi.

"Pour beaucoup d'économistes libéraux, le revenu universel, c'est une façon d'accepter le chômage de masse dans un monde numérique où l'on sait bien qu'il y aura moins de travail", a affirmé le chef de file des députés "frondeurs" sur France 2.

"Déserter la question du chômage (...) se résigner d'une certaine façon, c'est le problème d'ailleurs, le désaccord que nous pouvons avoir avec Benoit Hamon sur le revenu universel", a-t-il déclaré.

M. Hamon, également candidat à la primaire (22-29 janvier), prône un "revenu universel" pour tous de l'ordre de 750 euros.

"La question de la dignité du travail, de la société du travail c'est pour moi une valeur incontournable", a pour sa part affirmé M. Paul, ajoutant que M. Montebourg préciserait ses propositions pour "éradiquer le chômage de masse" la semaine prochaine.

"Il faut être très concret, très volontaire, il ne faut pas se résigner", a-t-il indiqué.

Manuel Valls, également candidat à la primaire, s'est également prononcé pour un "minimum décent" qu'il a évalué à "800 à 850 euros" mensuels et qui consisterait en la "fusion de la dizaine de minima sociaux" existant.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le