Sécu: Fillon veut « un audit des comptes sociaux » et promet une « concertation »

Sécu: Fillon veut « un audit des comptes sociaux » et promet une « concertation »

François Fillon, en proie aux critiques sur son projet pour la Sécurité sociale, a annoncé mercredi qu'il allait demander la réalisation d'un "audit des comptes sociaux" par des "experts indépendants" et a promis une "concertation" pour préciser son projet.
Public Sénat

Par AFP

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

François Fillon, en proie aux critiques sur son projet pour la Sécurité sociale, a annoncé mercredi qu'il allait demander la réalisation d'un "audit des comptes sociaux" par des "experts indépendants" et a promis une "concertation" pour préciser son projet.

"Je vais demander à des experts indépendants de réaliser un audit des comptes sociaux parce qu'on entend tellement de choses qu'il faut maintenant un peu de vérité et un peu de clarté", a déclaré M. Fillon lors d'une visite à l'Hôpital Marie Lannelongue au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine).

"J'organiserai ensuite avec mes amis parlementaires, dont beaucoup sont des médecins, une convention qui nous permettra de préciser le projet en étroite concertation avec les professionnels de la santé de tous les secteurs", a ajouté le candidat de la droite à la présidentielle de 2017.

M. Fillon était accompagné par Gérard Larcher, président du Sénat et président du Comité politique du parti Les Républicains, sa porte-parole santé, la généticienne Dominique Stoppa-Lyonnet, ainsi que Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, et Philippe Juvin, tous deux médecins.

Acculé à s'expliquer sur son projet de réforme de l'Assurance maladie y compris par son propre camp, François Fillon s'est livré ces derniers jours à un exercice d'équilibriste pour tenter d'éteindre l'incendie, assurant que la couverture des soins resterait "comme aujourd'hui", tout en appelant à des réformes.

"Pas question de toucher à l'Assurance maladie et encore moins de la privatiser", a assuré le candidat à l'Elysée dans une tribune publiée mardi dans Le Figaro.

L'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy avait mis le feu aux poudres en expliquant dans son programme vouloir "focaliser" l'assurance universelle sur des affections graves ou de longue durée (ALD) et l'assurance privée sur le reste.

Dans son "projet pour la France", M. Fillon avait déjà prévu d'engager "dès le début de mandat un audit des finances publiques pour faire toute la lumière sur l'ampleur inédite de la dégradation des comptes publics dont les Français hériteront du gouvernement actuel et auquel nous devrons faire face".

Dans la même thématique

Sécu: Fillon veut « un audit des comptes sociaux » et promet une « concertation »
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le