Soutien de Martine Aubry à Benoît Hamon : « Un appui important » pour Marie-Noëlle Lienemann

Soutien de Martine Aubry à Benoît Hamon : « Un appui important » pour Marie-Noëlle Lienemann

La maire de Lille, en retrait jusqu’ici pour des raisons de santé, a annoncé son choix pour la primaire dans un communiqué aujourd’hui.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, soutien de Benoît Hamon pour le second tour de la primaire de la gauche, s’est réjouie du soutien apporté par Martine Aubry. La maire de Lille, en retrait jusqu’ici pour des raisons de santé, a annoncé son choix pour la primaire dans un communiqué aujourd’hui.

« Je m’en réjouis. C’est important à l’étape où nous sommes car on sait que Martine Aubry ne souhaitait pas que la ligne politique défendue par Manuel Valls puisse gagner au sein de la gauche et dans le pays ».

Un soutien qui, pour la sénatrice, permet notamment de renforcer la « crédibilité » de son candidat. « Pour Benoît Hamon, c’est aussi une reconnaissance de la part d’une femme qui a une dimension de femme d’Etat ».

Pour Marie-Noëlle Lienemann, le bon score de Benoît Hamon lors du premier tour s’explique par « son incarnation du rassemblement »  et par « sa fidélité aux valeurs de gauche ».

« Benoît Hamon a toujours défendu une politique de rassemblement des forces de gauche et des écologistes. Il peut rouvrir les portes que Manuel Valls, avec les « deux gauches irréconciliables », et François Hollande par son action, avaient trop souvent fermé à nos partenaires et les électeurs de gauche ».

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le