Statut, déontologie ou procédure: des formations de l’Assemblée proposées aux députés

Statut, déontologie ou procédure: des formations de l’Assemblée proposées aux députés

Statut, déontologie ou encore procédure parlementaire, une série de formations seront proposées à tous les députés dès le début...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Statut, déontologie ou encore procédure parlementaire, une série de formations seront proposées à tous les députés dès le début de la session extraordinaire, en juillet, pour "leur permettre d'acquérir rapidement une connaissance opérationnelle", a annoncé lundi l'Assemblée nationale.

Au premier menu de réunions prévues au Palais-Bourbon: le statut des députés et la déontologie; le député-employeur; la procédure législative; les fonctions de contrôle et d'information, a-t-on indiqué.

L'objectif est de permettre aux députés de la XVe législature "d'acquérir rapidement une connaissance opérationnelle de leur statut et des procédures parlementaires les plus courantes et d'identifier le rôle des services et de l'administration parlementaire", a expliqué l'Assemblée nationale.

Des formations de ce type avaient déjà été proposées aux députés élus en 2012, a-t-on précisé à l'AFP de source parlementaire.

De son côté, le mouvement En Marche! créé par Emmanuel Macron a programmé un séminaire de rentrée pour ses députés le week-end prochain à l'Assemblée nationale. "Ce ne sera pas du +teambuilding+ (construction d'esprit d'équipe, ndlr) ou de la formation à faire la loi, qui s'acquiert vite", a-t-on assuré au sein du mouvement, mais "un travail collectif sur le rôle du député En Marche!, ses missions et valeurs".

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Statut, déontologie ou procédure: des formations de l’Assemblée proposées aux députés
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
6min

Politique

« C’est du n’importe quoi ! » : les sénateurs interloqués par l’incident FNSEA-Élysée

Après l’avoir envisagée, l’Élysée a fait marche arrière sur la venue de l’organisation des Soulèvements de la Terre au grand débat que le président animera au Salon de l’agriculture. Avant de finalement plaider une « erreur » lors d’une communication faite avec les journalistes. Au Sénat, c’est la consternation, la droite ciblant l’Élysée, et d’autres parlementaires, plus à gauche la FNSEA.

Le