Vague de démissions au micro-parti “Les Émergents” fondé par Jacline Mouraud

Vague de démissions au micro-parti “Les Émergents” fondé par Jacline Mouraud

Plusieurs membres du bureau fondateur du parti "Les Emergents", fondé en janvier par Jacline Mouraud figure des "gilets jaunes",...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Plusieurs membres du bureau fondateur du parti "Les Emergents", fondé en janvier par Jacline Mouraud figure des "gilets jaunes", ont annoncé mardi leur démission, mettant notamment en cause "le culte de la personnalité" de la dirigeante.

"L'attitude et les prises de positions récentes de Mme Mouraud ne semblent plus en lien avec nos visions humaines et progressistes: absence de concertation, directives confuses, culte de la personnalité, manque de transparence financière et relationnelle...", peut-on lire dans un communiqué signé par les anciens secrétaire, trésorier et conseiller presse du parti.

"Elle a mis un logo avec un M en allusion à Mouraud", a aussi expliqué Stéphane Baldan, ex-conseiller presse.

Jacline Mouraud, Bretonne de 51 ans, a été à l'origine d'une vidéo virale postée en octobre sur Facebook qui avait dénoncé "la traque aux automobilistes" et avait ainsi initié le mouvement des "gilets jaunes". En janvier, elle avait fondé à Orléans "Les Emergents" parti qui souhaitait "refaire de la politique avec du coeur et de l'empathie".

Contactée par l'AFP, Mme Mouraud a dit "prendre acte" de ces départs. "Je n'ai pas à prendre position. Je ne me rebelle pas contre ces événements qui font partie de la vie naturelle d'un parti", a-t-elle réagi. Elle a contesté qu'il s'agissait de quatre des six membres fondateurs du parti, comme expliqué par les démissionnaires, car selon elle le bureau fondateur n'était constitué que de trois personnes.

D'après M. Baldan, le parti compte "entre 30 et 40 adhérents". Jacline Mouraud n'a pas souhaité elle communiquer de chiffres.

"Les Emergents", qui ne figurera pas aux élections européennes, compte être présent aux municipales de 2020.

Dans la même thématique

Vague de démissions au micro-parti “Les Émergents” fondé par Jacline Mouraud
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le