Valls sur France 2: près de 2 millions de téléspectateurs

Valls sur France 2: près de 2 millions de téléspectateurs

Près de 2 millions de téléspectateurs ont regardé jeudi "L'émission politique" consacrée à Manuel Valls, soit autant que pour l...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Près de 2 millions de téléspectateurs ont regardé jeudi "L'émission politique" consacrée à Manuel Valls, soit autant que pour l'émission consacrée à Arnaud Montebourg, selon les chiffres de Médiamétrie.

1,9 million de téléspectateurs étaient devant France 2 jeudi en première partie de soirée (8,4% de part d'audience en moyenne), soit autant que devant l'émission consacrée le 22 septembre à un des autres candidats à la primaire initiée par le PS, Arnaud Montebourg (8,9% de PdA).

Benoît Hamon, qui avait précédé Manuel Valls à la table de l'émission politique le 8 décembre, avait attiré 1,7 million de téléspectateurs (8% de PdA).

Invité à l'issue du JT de 20h, Vincent Peillon a lui retenu, mardi, 3,1 millions de téléspectateurs, mais pour une demi-heure seulement.

Pendant la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé avaient respectivement attiré 2,7 millions de téléspectateurs lors de leur passage dans "L'émission politique", tandis que celle consacrée à François Fillon avait été regardée par 2 millions de téléspectateurs.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le