INAUGURATION HOTEL DE VILLE

Sécurisation des JO : le préfet de police de Paris Laurent Nuñez auditionné ce jeudi au Sénat

Dans le cadre de la mission de suivi du Sénat sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le préfet de police de Paris Laurent Nuñez sera auditionné à huis clos le 30 novembre. Une rencontre avec les sénateurs qui aura lieu en pleine polémique autour de l’annonce de nouvelles restrictions de circulation, nécessitant l’utilisation d’un QR code.
Rose Amélie Becel

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le 29 novembre, le préfet de police de Paris Laurent Nuñez a annoncé la mise en place de nouvelles mesures de sécurité pour les JO de Paris 2024. Autour des sites des épreuves, des périmètres de sécurité plus ou moins étendus restreindront l’accès aux piétons et automobilistes. Dans les « zones rouges », la circulation sera autorisée seulement sur présentation d’un QR code, généré après inscription sur une plateforme et fourniture de justificatifs.

Une mesure qui suscite un tollé au Sénat, car elle est prise par le préfet sans consultation des parlementaires. L’audition de Laurent Nuñez par les sénateurs membres de la mission de suivi de la sécurisation des JO, prévue le 30 novembre après-midi, est donc « bienvenue », souligne la sénatrice LR Agnès Canayer. « Elle permettra au Parlement d’avoir une vision globale sur ce que le préfet entend mettre en place », ajoute l’élue, qui pilote cette mission de suivi aux côtés de la sénatrice socialiste Marie-Pierre de la Gontrie.

Annoncée le 15 novembre par la commission des lois, cette mission de suivi visera spécifiquement à contrôler les dispositifs de sécurité mis en place lors des JO de Paris. « La mission aura une expertise globale et sera attentive à l’adéquation entre les projets de sécurisation et le respect des libertés », précise Agnès Canayer.

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Sécurisation des JO : le préfet de police de Paris Laurent Nuñez auditionné ce jeudi au Sénat
4min

Parlementaire

Gabriel Attal : « La Russie est une menace directe et immédiate pour la France sur tous les plans »

Interrogé au Sénat sur les propos d’Emmanuel Macron, qui n’a pas « exclu » l’envoi de troupes occidentales en Ukraine, le premier ministre a souligné que la Russie avait « changé de posture vis-à-vis (de la France) ». Il a cependant tempéré les propos du Président, soulignant que « quand on parle de soldats français, on peut tout à fait parler de soldats sur des actions de formation ».

Le

Budget 2024 : ce qu’il faut retenir du texte modifié et adopté au Sénat
2min

Parlementaire

Direct. IVG dans la Constitution : « Et si nous adoptions ensemble ce texte? Il est grand temps ! » affirme Eric Dupond-Moretti au Sénat

Le Sénat examine, ce mercredi à partir de 16H30, le projet de loi constitutionnelle visant à inscrire l’IVG dans la Constitution. Si une partie de la majorité sénatoriale de droite souhaite amender le texte, la chambre haute devrait, sauf surprise, le voter dans les mêmes termes que les députés. Dans ce cas, le Congrès pourrait être réuni la semaine prochaine pour réviser la Constitution.

Le