1er Mai: Macron demande une réponse “extrêmement ferme” face aux “black blocs”

1er Mai: Macron demande une réponse “extrêmement ferme” face aux “black blocs”

Emmanuel Macron a demandé mardi, au cours du Conseil des ministres, que la réponse aux "black blocs" soit "extrêmement ferme" en...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a demandé mardi, au cours du Conseil des ministres, que la réponse aux "black blocs" soit "extrêmement ferme" en cas de violences lors des manifestations du 1er Mai, a déclaré la porte-parole du gouvernement.

"Le président a indiqué que, de manière très ferme, il fallait à la fois permettre aux uns et aux autres, en cette fête très symbolique du Travail de manifester, de revendiquer (...) et qu’on soit extrêmement ferme contre tous ceux qui n'ont pour objectif que le désordre et la violence, voire des agressions en direction des forces de l'ordre", a indiqué Sibeth Ndiaye.

Il a "souhaité que la réponse à l'encontre des +black blocs+ notamment soit extrêmement ferme", a-t-elle ajouté, en précisant que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait fait état du dispositif policier devant le Conseil des ministres. Il le précisera au cours d'une conférence de presse dans l'après-midi.

Des appels à un mercredi "noir et jaune" ont été lancés pour les manifestations du 1er mai et des "gilets jaunes" et les "black blocs" appellent à transformer Paris en "capitale de l'émeute".

Dans la même thématique

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le