2017: Raffarin ne voit aucune personnalité de gauche au second tour

2017: Raffarin ne voit aucune personnalité de gauche au second tour

Jean-Pierre Raffarin, sénateur LR de la Vienne, a estimé mardi qu'aucun candidat de gauche, ni le vainqueur de la primaire...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Pierre Raffarin, sénateur LR de la Vienne, a estimé mardi qu'aucun candidat de gauche, ni le vainqueur de la primaire organisée par le PS, ni Jean-Luc Mélenchon ni Emmanuel Macron, ne se qualifierait pour le second tour de la présidentielle 2017.

"Ils vont être trois socialistes, celui qui aura gagné la primaire, monsieur Macron, et monsieur Mélenchon (...) pour se partager (MM. Macron et Mélenchon ne sont pas PS, ndlr). Leur dernier score était 23% aux régionales, ça veut dire qu'ils ne sont pas qualifiés au second tour", a analysé l'ancien Premier ministre, sur Europe 1.

"Le second tour, il est contre Madame Le Pen, et c'est notre adversaire dans cette bataille", a-t-il estimé.

Le soutien d'Alain Juppé à la primaire de la droite s'est par ailleurs dit "disponible pour faire campagne".

"Il est clair qu'on n'a pas pris la victoire de François Fillon à la primaire comme une défaite. C'est notre camp, il y a beaucoup de choses que nous trouvons bien dans le programme de François Fillon", a-t-il assuré, estimant qu'Alain Juppé aurait un rôle à jouer.

"Je pense que ce sera une campagne comme toutes les campagnes présidentielles, difficile (...). Le match sera très serré, et donc on aura besoin de tout le monde. Alain Juppé est une voix de responsabilité, surtout dans le désordre du monde actuel, on aura besoin de lui évidemment", a-t-il conclu.

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le