Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend sur place pour installer « une mission »

A l’issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot a annoncé le départ, ce soir, d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission ».
Rédaction Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Il a été annoncé par le président de la République, en Conseil des ministres qu’il se rendra sur place (en Nouvelle-Calédonie). Il partira sur place dès ce soir pour y installer une mission », a affirmé Prisca Thevenot, ce mardi à la sortie du Conseil des ministres.

Vendredi dernier, reçus par le Premier ministre, les présidents de l’Assemblée et du Sénat, Yaël Braun-Pivet et Gérard Larcher, et les groupes politiques avaient plaidé pour la mise en place d’une mission de dialogue.

La porte-parole de la mission n’a pas donné de précision sur les contours de cette mission se bornant a rappelé que « l’exécutif poursuivait la construction d’une solution politique pour le territoire » qui, depuis une semaine, fait face à des violences liées à la révision constitutionnelle sur le dégel du corps électoral aux élections provinciales, examinée au Parlement. Un dégel rejeté par les indépendantistes qui y voient une dilution du peuple Kanak au sein des institutions calédoniennes.

Prisca Thevenot n’a pas donné non plus d’indications sur un possible changement de calendrier. La confirmation de la révision constitutionnelle par le Parlement réuni en Congrès à Versailles est prévue d’ici la fin du mois de juin.

 

 

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend sur place pour installer « une mission »
3min

Politique

Législatives : la gauche unie derrière un programme commun

Abrogation de la réforme des retraites, Smic à 1.600 euros, lutte contre l'antisémitisme... La gauche a dévoilé vendredi son programme commun pour les législatives sous la bannière du « Nouveau Front Populaire ».

Le