A Fresnes, Macron a “pu se rendre compte” de la situation des prisons (syndicat)

A Fresnes, Macron a “pu se rendre compte” de la situation des prisons (syndicat)

Emmanuel Macron a "pu se rendre compte" de la surpopulation dans les prisons vendredi lors d'une visite de plusieurs heures dans...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a "pu se rendre compte" de la surpopulation dans les prisons vendredi lors d'une visite de plusieurs heures dans le centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne), a affirmé à l'AFP le syndicat majoritaire des surveillants.

"Il a pu se rendre compte dans quelles conditions les surveillants travaillent", a expliqué Frédéric Godet, représentant de l'Ufap-Unsa Justice à Fresnes. "Il a vu la promiscuité, la surpopulation. Il a vu une cellule avec trois lits. Il a vu les six douches par étage, sur lequel un surveillant gère 130 détenus."

Arrivé vers 18H00 sans journaliste ni caméra, le président est resté quatre heures au sein de la prison où il a notamment rencontré les personnels d'insertion et de probation, les surveillants et les syndicats, selon M. Godet.

"Cette visite d'un président de la République, ça reste exceptionnel", a estimé le délégué syndical. "C'est une marque de respect vis-à-vis des personnels (...). Il a reconnu la difficulté de leurs missions".

M. Macron n'a toutefois pris aucun engagement concret, selon le syndicaliste. "On attend de voir quelles conclusions il tirera avec son plan pour la pénitentiaire", a souligné M. Godet.

Mardi, le président doit se rendre avec la garde des Sceaux Nicole Belloubet dans l'école de l'administration pénitentiaire d'Agen (Lot-et-Garonne) où il pourrait annoncer des mesures pour les prisons.

Confronté en janvier à une vaste mobilisation des surveillants pénitentiaires, le président avait alors annoncé un "plan pénitentiaire global", portant notamment sur l'immobilier des prisons, le renseignement pénitentiaire et les personnels.

Vendredi, Emmanuel Macron a choisi un établissement symbolique pour sa première visite en prison en tant que président de la République. La maison d'arrêt de Fresnes compte parmi "les plus surpeuplées et les plus dégradées" de France, a rappelé la Contrôleure des prisons, Adeline Hazan.

Le taux d'occupation y frise les 200%. Le personnel est pour beaucoup composé de stagiaires, alors qu'un surveillant gère plus de 100 détenus sur sa coursive. Vétuste, l'établissement connaît de gros problèmes d'hygiène, qui attirent rats et punaises de lits.

M. Macron a promis la création de 15.000 places de prison sur dix ans.

La semaine dernière, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé la création de 1.500 places "dans des quartiers étanches, exclusivement dévolus aux détenus radicalisés, dont 450 d’ici la fin de l’année", dans le cadre d'un plan de lutte contre la "radicalisation islamiste".

Dans la même thématique

A Fresnes, Macron a “pu se rendre compte” de la situation des prisons (syndicat)
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le