A Rennes, le “camion insoumis” de Mélenchon débute son périple à travers la France

A Rennes, le “camion insoumis” de Mélenchon débute son périple à travers la France

Le camion de la France insoumise (LFI), qui parcourra la France pendant un mois, à raison d'une étape par jour, pour rallier les...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le camion de la France insoumise (LFI), qui parcourra la France pendant un mois, à raison d'une étape par jour, pour rallier les électeurs aux idées de Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle, a été dévoilé dimanche après-midi à Rennes, avant le début de son meeting.

"Nous vous dévoilons le camion podium insoumis, la première des initiatives que nous lançons à un mois du premier tour de la présidentielle, pour convaincre les 50% de Français qui n'ont pas encore fait leur choix", a déclaré Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, lors d'un point presse.

"Nous sommes entrés dans une nouvelle dynamique de campagne, nous avons franchi la barre des 300.000 insoumis, le million d'abonnés sur Twitter", a-t-il ajouté, faisant également allusion au dépassement de Benoît Hamon par Jean-Luc Mélenchon dans les sondages.

A l'occasion d'une campagne intitulée "Au tour du peuple", le "camion insoumis" sillonnera 27 villes de France et donnera la parole à des responsables nationaux du mouvement.

Dans deux semaines, sept caravanes seront également lancées dans les quartiers populaires, à l'image des "caravanes pour l'égalité et l'accès aux droits" qui ont sillonné les quartiers populaires à l'été 2016. C'est "dans les quartiers populaires que l'abstention est la plus forte", a relevé Manuel Bompard.

Le camion blanc, sur lequel on peut lire des mots multicolores comme "harmonie", "honnête", "force du peuple" ou encore "transition écologique", fera étape lundi à Evreux (Eure), mardi à Dieppe (Seine Maritime), mercredi au Havre (Seine Maritime), au gré des réunions publiques de Jean-Luc Mélenchon.

"Rennes a été insoumise l'an dernier contre la Loi travail, nous espérons qu'elle le sera en avril", a lancé Manuel Bompard.

L'équipe de LFI a également dévoilé l'affiche de campagne du candidat, où il apparaît sur fond marin. La photo, prise à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais), est accompagnée du slogan "La force du peuple".

Interrogé sur la remontée du candidat dans les sondages, un membre de l'équipe de campagne a confié "ne pas voir comment Benoît Hamon peut nous repasser devant dans les sondages". "La stratégie, maintenant, c'est de rattraper François Fillon, si on arrive à 16% ou 17% peut-être que ceux qui veulent voter Macron se réinterrogeront sur leur choix".

Dans la même thématique

A Rennes, le “camion insoumis” de Mélenchon débute son périple à travers la France
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le