Accord de Paris: Trump “va essayer de trouver une solution dans les prochains mois”, assure Macron

Accord de Paris: Trump “va essayer de trouver une solution dans les prochains mois”, assure Macron

Donald Trump "va essayer de trouver une solution dans les prochains mois" pour un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Donald Trump "va essayer de trouver une solution dans les prochains mois" pour un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat, assure le président français Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche.

"Donald Trump m'a écouté. Il a compris le sens de ma démarche, notamment le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme", explique M. Macron, cité par l'hebdomadaire.

"Il m'a dit qu'il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois. On a parlé dans le détail de ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l'accord de Paris", ajoute M. Macron, au terme de la visite de deux jours à Paris de son homologue américain.

"Je pense qu’il a vu aussi [chez lui] la mobilisation des villes, des États, du monde des affaires et de son propre entourage pour que les États-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement", ajoute-t-il.

"C'est important de maintenir le dialogue pour que les États-Unis puissent à terme réintégrer le champ de l'action contre le réchauffement climatique et jouer le jeu du multilatéralisme", poursuit M. Macron..

Le président américain avait déclaré que "quelque chose pourrait se passer" sur l'accord de Paris, jeudi au cours de sa conférence conjointe avec Emmanuel Macron.

"Nous verrons ce qu'il se passe", avait-il ajouté, six semaines après avoir annoncé que les Etats-Unis comptaient sortir de l'accord international de lutte contre le réchauffement climatique signé en 2015.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le