Accord Hamon/Mélenchon: en cas d’échec, ce sera aux “électeurs” de trancher

Accord Hamon/Mélenchon: en cas d’échec, ce sera aux “électeurs” de trancher

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a estimé lundi qu'en cas d'échec au sommet sur un accord entre MM. Hamon et...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a estimé lundi qu'en cas d'échec au sommet sur un accord entre MM. Hamon et Mélenchon pour la présidentielle, il reviendrait "aux électeurs" de trancher entre les deux candidats.

"Quand vous ne pouvez pas vous mettre d'accord au sommet, entre les appareils, il faut créer de la dynamique pour que ce soit les électeurs qui tranchent", a jugé le dirigeant socialiste sur France 2.

"Jean-Luc Mélenchon est engagé dans une dynamique, il n'avait pas prévu l'arrivée de Benoît Hamon et est gêné par cette nouvelle donne, d'autant que Benoît Hamon peut tout à fait être compatible avec Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron", a-t-il déclaré, alors que le candidat socialiste a critiqué à plusieurs reprises ces dernières semaines celui du mouvement En Marche !

Qualifiant de "minimes au regard de l'enjeu" les désaccords entre MM. Hamon et Mélenchon, le dirigeant socialiste a assuré que "les électeurs qui sont autour de Jean-Luc Mélenchon voient bien que l'efficacité commande de se rassembler autour de Benoît Hamon", estimant que la gauche "face à la droite ou face à l'extrême-droite" était, "dans les conditions actuelles", éliminée du second tour.

La perspective d'un accord entre M. Hamon, qui a prévenu vendredi qu'il ne "courrait pas après Jean-Luc Mélenchon", et le candidat de La France Insoumise, qui a déclaré qu'il n'avait "pas l'intention de s'accrocher à un corbillard", sous-entendu le PS, semble s'éloigner.

"Il y a quelques semaines Benoît Hamon était à 6%, aujourd’hui il est à 15" dans les intentions de vote, s'est félicité M. Cambadélis. "Il faut que le rassemblement se fasse autour d'un candidat", a-t-il appelé, alors qu'un autre accord entre MM. Hamon et le candidat écologiste Yannick Jadot pourrait être annoncé rapidement.

Enfin, M. Cambadélis a confirmé qu'une "petite quinzaine" d'élus socialistes avaient rejoint le camp Macron, qualifiant le phénomène de "grave, mais pas autant qu'on pouvait le penser".

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le