Affaire Abad : « On ne peut pas imaginer que le Président ou Mme Borne n’étaient pas au courant », accuse Laurent Jacobelli

Affaire Abad : « On ne peut pas imaginer que le Président ou Mme Borne n’étaient pas au courant », accuse Laurent Jacobelli

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, met en cause ce lundi la sincérité d’Élisabeth Borne. La Première ministre a indiqué qu’elle n’était « pas au courant » des accusations de viol visant Damien Abad.
Guillaume Jacquot

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le porte-parole du Rassemblement national, Laurent Jacobelli, ne se montre pas convaincu par les explications de la Première ministre. « Bien évidemment, je n’étais pas au courant », réagissait ce dimanche dans le Calvados Élisabeth Borne, au sujet des révélations de Mediapart. Le site d’information a révélé que deux femmes avaient accusé le nouveau ministre des Solidarités, Damien Abad, de les avoir violées en 2010 et 2011.

Invité ce 23 mai d’Audition publique (Public Sénat / LCP-Assemblée nationale / Le Figaro Live), Laurent Jacobelli épingle le « mauvais signal d’impréparation » et le « manque de professionnalisme » dans l’élaboration du gouvernement. « On ne peut pas imaginer que le président de la République ou Madame Borne n’étaient pas au courant », s’étonne ce candidat aux législatives, en Moselle. « On voit que l’enquête a été assez défaillante. On nous refait le coup du on savait, mais on ne disait rien. »

« Pourquoi Madame Borne n’a pas fait une enquête ? »

Selon Mediapart, l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique a recueilli les témoignages des deux victimes présumées, avant de signaler les accusations par courrier aux directions des deux partis LR et LREM. Pour Laurent Jacobelli, qui rappelle qu’il y a « assez de ministres venus des Républicains » dans le gouvernement, la ligne de défense de l’exécutif n’est pas tenable. « Pourquoi Madame Borne n’a pas fait une enquête ? » insiste-t-il.

Le conseiller régional RN va même jusqu’à émettre l’hypothèse d’un coup politique venu de la droite contre l’ancien patron des députés LR. « Pourquoi Les Républicains n’ont-ils pas fait d’enquête ? Pourquoi ça sort maintenant ? On sent bien une histoire de vengeance et de guéguerre ».

Que faire désormais dans cette situation, alors que le ministre « conteste avec la plus grande force » ces accusations et qu’une plainte a été classée sans suite ? « Moi je pense que, de lui-même, il devrait démissionner », estime Laurent Jacobelli. S’il considère que la « présomption d’innocence s’applique à tous », il précise cependant que « la parole des femmes doit primer ».

Dans la même thématique

Affaire Abad : « On ne peut pas imaginer que le Président ou Mme Borne n’étaient pas au courant », accuse Laurent Jacobelli
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le