Affaire Darmanin: Bertrand dénonce “une campagne politique indigne”

Affaire Darmanin: Bertrand dénonce “une campagne politique indigne”

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France (ex-LR), a apporté lundi "tout (son) soutien" à Gérald Darmanin, visé par une...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France (ex-LR), a apporté lundi "tout (son) soutien" à Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol, dénonçant "une campagne politique indigne" contre le ministre des Comptes publics et appelant au respect de "la présomption d'innocence".

" a tout mon soutien alors qu’une campagne politique indigne s’organise contre lui. Si toute accusation, aussi grave soit-elle, conduit à la démission d’un ministre, avant que Justice ne soit rendue, on bafoue la présomption d'innocence !", a déclaré sur son compte Twitter l'ancien secrétaire général de l'UMP, proche de Gérald Darmanin.

La justice a récemment rouvert à Paris l'enquête sur une accusation de viol visant le ministre de l'Action et des comptes publics pour des faits présumés remontant à 2009, mais qu'il a vigoureusement contestés.

"Compte tenu des graves accusations qui sont portées, et pour la sérénité de l'action publique, nous pensons qu'il n'a pas d'autre choix que de démissionner", a lâché lundi la porte-parole de Républicains, Laurence Saillet.

Proche de Xavier Bertrand, ancien soutien de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite, M. Darmanin, qui fut maire de Tourcoing et député du Nord, était encore récemment secrétaire général adjoint de LR, avant de rejoindre Emmanuel Macron au gouvernement et d'adhérer à La République en marche (LREM).

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le