Affaire Fillon : des parlementaires LR inquiets se réunissent

Affaire Fillon : des parlementaires LR inquiets se réunissent

Les doutes et les inquiétudes sont loin d’être dissipés chez les députés et sénateurs Les Républicains, une semaine après la conférence de presse de François Fillon.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Serait-ce le retour du plan B ? La conférence de presse offensive de François Fillon de lundi dernier, qui aurait dû sceller l’unité de son camp et relancer la campagne, semble en tout cas ne pas avoir produit tous ses effets. Les remontées du terrain et les enquêtes d’opinion ont continué la semaine dernière à jeter le trouble chez un certain nombre de parlementaires de droite.

Selon nos informations, une petite trentaine d’entre eux se réuniront ce lundi soir, soit un peu moins de 10% de leurs effectifs. L’objectif serait d’adopter une position commune et de réfléchir à la suite de la campagne présidentielle, qui reste suspendue à une décision du parquet national financier.

Une fronde qui monte chez les parlementaires

Le député du Rhône Georges Fenech, qui avait été le premier à réclamer ouvertement  une alternative à la candidature de François Fillon, fera notamment partie des présents, de même que le sénateur de la Côte-d’Or Alain Houpert, qui lui avait emboité le pas le 1er février. Contacté par Public-Senat.fr, le sénateur continue de tirer la sonnette d’alarme dans son camp : « Notre candidat est de plus en plus affaibli […] Ça va de mal en pis. Les gens espéraient une alternance, la situation se transforme en cauchemar. »

Pour Alain Houpert, la campagne de François Fillon est devenue inaudible : « Il ne peut pas parler de ce qui préoccupe les Français, il est dans une situation défensive ».

« Les parlementaires commencent à ne plus soutenir de manière inébranlable ce candidat », juge cet ancien soutien de Nicolas Sarkozy. « Ça commence à bouger », assure-t-il, convaincu qu’il est « urgent d’agir » face aux « incertitudes judiciaires ».

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Affaire Fillon : des parlementaires LR inquiets se réunissent
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le