Affaire Fillon: Fenech (LR) espère ne pas avoir “la gueule de bois le 23 avril”

Affaire Fillon: Fenech (LR) espère ne pas avoir “la gueule de bois le 23 avril”

Le sarkozyste Georges Fenech, qui avait envisagé de lancer un appel de parlementaires LR à un "sursaut", a espéré lundi ne pas...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le sarkozyste Georges Fenech, qui avait envisagé de lancer un appel de parlementaires LR à un "sursaut", a espéré lundi ne pas avoir "la gueule de bois" au soir du premier tour de la présidentielle, après l'annonce par François Fillon de son maintien.

"Il sera notre candidat, il l'a dit. C'est de sa responsabilité de nous conduire dans cette campagne", a déclaré devant la presse le député du Rhône. "J'espère m'être trompé", a-t-il ajouté au sujet de sa remise en cause du candidat de la droite, précisant cependant qu'"il n'y aura pas de dissidence, pas de putsch".

M. Fenech avait estimé la semaine dernière que "le résultat de la primaire (était) caduc" après les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon.

Il avait annoncé encore lundi matin qu'il publierait dans l'après-midi "une liste de parlementaires" appelant à "un sursaut" - liste qui n'a pas été publié jusqu'alors. "Notre famille politique prend un risque majeur s'il n'y a pas une initiative qui est prise", avait-il ajouté.

Lors de sa conférence de presse, "j'ai trouvé François Fillon dans cet exercice de vérité tout à fait serein (...) Il a tranché" et "je crois en sa bonne foi", a poursuivi M. Fenech.

Reste selon lui "l'épée de Damoclès" judiciaire. "Nous sommes tributaires d'avancées judiciaires qui pourraient contrarier la campagne", a observé ce magistrat de profession. "Le bateau peut tanguer".

"J'espère que le 23 avril nous n'aurons pas la gueule de bois", a-t-il conclu.

Dans la même thématique

Affaire Fillon: Fenech (LR) espère ne pas avoir “la gueule de bois le 23 avril”
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le