Affaire Mila : « Les propos de Ségolène Royal sont une faute politique majeure » tacle Laurence Rossignol

Affaire Mila : « Les propos de Ségolène Royal sont une faute politique majeure » tacle Laurence Rossignol

Sur le plateau de Public Sénat, Laurence Rossignol, sénatrice (PS) de l’Oise a critiqué les propos de Ségolène Royal réagissant à l’affaire Mila.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Critiquer une religion, ça n’empêche pas d’avoir du respect, de l’éducation, de la connaissance, de l’intelligence par rapport à ce qu’on dit ». Ce sont les propos qu’a tenus Ségolène Royal dimanche 2 février sur France 3, au sujet de Mila, cette adolescente menacée de mort après avoir violemment critiqué l’islam sur les réseaux sociaux.

Une réaction qu’a vertement critiquée la sénatrice (PS) de l’Oise Laurence Rossignol : « Je crois que les propos de Ségolène Royal sont une faute politique majeure par ailleurs cohérents avec d’autres prises de position qu’elle a pu avoir par le passé sur ces sujets-là (…) L’angle qu’elle choisit c’est celui du respect. C’est justement ce qui est reproché à Mila, d’avoir manqué de respect à la religion, à Dieu, au prophète (…) Et Ségolène Royal se resitue sur la même critique. Elle valide le propos des harceleurs en disant « cette jeune fille a manqué de respect. »

Et d’ajouter : « Le respect pour les personnes n’est pas la même chose que l’irrespect auquel on peut accéder à l’égard des concepts. La religion est un concept. Ses symboles, ses représentations peuvent être traités de manière irrespectueuse. »

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le