Affaire Penelope Fillon : « On se serait tous passés de ce buzz » reconnaît Jean-Baptiste Lemoyne

Affaire Penelope Fillon : « On se serait tous passés de ce buzz » reconnaît Jean-Baptiste Lemoyne

Le sénateur LR Jean-Baptiste Lemoyne, ancien soutien d’Alain Juppé, est revenu sur l’affaire Penelope Fillon.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le Canard Enchaîné a révélé que cette dernière avait été embauchée pendant huit ans comme « attachée parlementaire » de son mari, pour un montant de 500 000 euros brut. Le parquet national a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire.

« Je crois qu’on se serait tous passés collectivement de ce buzz » a-t-il déclaré au micro de Public sénat. « Ça occupe l’espace médiatique depuis hier, et pendant ce temps-là on ne parle pas de sujets aussi essentiels que la désindustrialisation française ».

Jean-Baptiste Lemoyne se dit « persuadé » que le couple Fillon saura trouver les éléments de preuve nécessaires au parquet national. « Dans le cadre d’une enquête, il y a des droits, des devoirs pour la défense des personnes mises en cause, il s’agit que tout cela soit respecté ».

Sur l’affaire en elle-même, le sénateur dit ne pas connaître « les relations de travail qu’elle a pu avoir avec les différents employeurs qu’elle a eues. Toutefois, le sénateur reconnaît la nécessité de davantage de transparence de la part des élus. « Il y a une aspiration de la population à savoir comment la vie parlementaire fonctionne. Il y a des règles, des lois, mais également le quotidien des gens, qui est souvent dur et qui attendent d’autant plus d’exemplarité de leurs dirigeants ».

 

Dans la même thématique

Affaire Penelope Fillon : « On se serait tous passés de ce buzz » reconnaît Jean-Baptiste Lemoyne
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le

Affaire Penelope Fillon : « On se serait tous passés de ce buzz » reconnaît Jean-Baptiste Lemoyne
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le