Alexandre Benalla : un homme à deux visages ?

Alexandre Benalla : un homme à deux visages ?

Les invités de l’émission « On va plus loin » débattent de la personnalité d’Alexandre Benalla, après son audition devant la commission d’enquête du Sénat, ce mercredi.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Lors de son audition devant la commission d’enquête du Sénat, Alexandre Benalla, petites lunettes, barbe bien coupée, est apparu posé, de bonne volonté, répondant aux questions des sénateurs sans agressivité, leur présentant même ses excuses pour des propos tenus la veille.

Une image d’Alexandre Benalla qui détonne avec celle le montrant dans la vidéo du 1er mai ou celle de l’homme qui a tenu à nos confrères de France Inter, des propos offensants à l’égard du Sénat.

Mais quelle est donc la personnalité d’Alexandre Benalla ? A-t-il un double visage ?

« Pas du tout » assure Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherches au CNRS et  spécialiste en communication politique : « J’ai retrouvé le même que celui que nous avions vu au journal télévisé et puis l’article du Monde (…) Je n’ai pas du tout été étonnée. Et j’aurais été étonnée d’être étonnée. Il correspondait tout à fait à ce qu’on imaginait. »

« Il a fait profil bas »

Pas d’accord avec la directrice de recherches au CNRS, Élodie  Mielczareck, sémiologue estime qu’il a une « double dimension » chez Alexandre Benalla : « Il a fait preuve aujourd’hui d’une certaine empathie. Il a fait profil bas et ça se voit notamment à travers son discours et les mots qu’il utilise. Il a beaucoup utilisé ce qu’on appelle en linguistique des « amadoueurs » (…) On fait montre de politesse, on s’excuse (…) C’est plutôt une attitude qui jusqu’ici n’avait pas été forcément visible. Et même dans son corporel, c'est-à-dire les attitudes avec le menton levé qu’on peut codifier comme du mépris, ici, non, on était dans quelque chose de très opposé. »

Pierre Jacquemain, rédacteur en chef de la revue Regards voit chez l’ancien chargé de mission à l’Élysée, quelqu’un qui agirait d’une certaine façon « dans l’espace privé » et d’une autre dans l’espace public : « Ça donne quand même l’impression, qu’il y a un Alexandre Benalla pris la main dans le sac, comme il l’a été (…) et puis il y a cet Alexandre Benalla (…) Aujourd’hui dans l’audition, il s’est montré très conciliant, il a répondu aux questions (…) Il y a cet Alexandre Benalla qui est dans l’espace privé quelqu’un de sans doute impulsif, comme ça a été rappelé et puis il y a cet homme que l’on voit à la télévision et sur les photos des journaux, qui est beaucoup plus préparé, beaucoup plus conforme à ce qu’on attend d’une personne qui a travaillé à la présidence de la République. »

Vous pouvez voir et revoir ce débat, en intégralité :

Alexandre Benalla : un homme à deux visages ?
24:56

Dans la même thématique

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le