Alexis Corbière : « Hamon prend les mots de Mélenchon »

Alexis Corbière : « Hamon prend les mots de Mélenchon »

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc  Mélenchon, était l’invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud radio. Il s’est attaqué tour à tour aux adversaires de son candidat sous couvert de sa critique du système.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Benoît, si tu avais été battu par Manuel Valls à la primaire, tu aurais soutenu Manuel Valls contre Jean-Luc Mélenchon ? »  Alexis Corbière interpelle le candidat PS à la présidentielle pour étayer sa critique des primaires, « ce système de dingue ».  Une question rhétorique. « Benoît Hamon prend beaucoup de mots de Jean-Luc Mélenchon », indique l‘auteur de « Le Piège des primaires ».

Autre cible du porte-parole du leader de La France insoumise : les sondages. Il fustige une « sondocratie » : « C’est un problème démocratique qu’on veuille nous imposer un type de deuxième tour uniquement en fonction des sondages. » Si les sondages ne prévoient pas Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour, ils le placent désormais devant Benoît Hamon au premier tour. Et là, Alexis Corbière ne peut s’empêcher de se réjouir : « Les sondages montrent que nous sommes en dynamique.» La sondocratie n’a visiblement pas que du mauvais.

« L’issue peut être violente »

Une dynamique qu’il justifie par le fait que son candidat « ne parle pas seulement à la gauche ». Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon confie que les « affaires » lui ont permis de grappiller quelques voix à droite. « Beaucoup de gens utilisent leur bulletin de vote pour dégager une classe politique qu’ils jugent liée à la Ve République. L’issue peut être violente ou pacifique et démocratique », avertit toutefois Alexis Corbière.

Ce danger, c’est Marine Le Pen, mais aussi Emmanuel Macron et Benoît Hamon, « les deux candidats du gouvernement ». Un gouvernement vis-à-vis duquel il est particulièrement véhément : « Hollande a abusé pendant 5 ans de sa position de Président. » Interrogé au sujet du cabinet noir que François Fillon accuse le président de détenir, il botte en touche : « La véritable manipulation ce n’est pas ce cabinet noir, c’est son gouvernement. »

Corbière : "Hollande a abusé de sa position de président"
00:34

Enfin, Alexis Corbière s’est attaqué à François Fillon, « ce candidat qui va s’enrichir sur l’affaiblissement de l’Etat ». Ces accusations de cabinet noir ? « C’est grave » L’affaire des costumes ? « C’est terriblement grave » S’il estime que « c’est à la droite de décider » de maintenir ou non la candidature de l’ancien Premier ministre, il « juge qu’avec (son) bulletin de vote il faut dégager M. Fillon ». Et voter Jean-Luc Mélenchon.

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le