AME : « la gauche a voulu supprimer la responsabilisation des immigrés » selon Alain Joyandet

AME : « la gauche a voulu supprimer la responsabilisation des immigrés » selon Alain Joyandet

Alors que l’exécutif s’interroge sur l’Aide Médicale d’Etat (AME), destinée aux immigrés en situation irrégulière, le sénateur LR Alain Joyandet dénonce un budget « hors de contrôle » qui creuse le sentiment d’injustice des Français.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Depuis 2000, l’AME permet aux étrangers en situation irrégulière résidant depuis trois mois sur le territoire français d’avoir accès gratuitement à des soins au sein des hôpitaux. Mais avec le changement de cap sur l’immigration opéré par Emmanuel Macron, cette aide d’urgence pourrait bien se retrouver dans le viseur de l’exécutif, même si Agnès Buzyn s’est dite « fermement opposée » à l’idée de toucher à ce dispositif.

Pour le sénateur de la Haute-Saône, ce sujet est hautement problématique. « Quand je vois qu'on met quelques centaines de millions d'euros pour régler le problème des urgences mais un milliard pour l'AME pour les immigrés en situation irrégulière… Il faut absolument réformer. » Avant de nuancer : « Bien sûr il faut qu’on laisse cette AME pour les urgences, pour les enfants, pour les accouchements, pour l'épidémiologie. Mais là on ne contrôle rien ».

Il pointe également un déséquilibre dans les financements de cette aide, qui a atteint un coût de 934,9 millions d’euros en 2019. « Quand nous étions au gouvernement, nous avions institué un ticket d’entrée de 30 euros. Quand nous avons quitté les affaires, l'AME c'était moins de 600 millions d’euros par an. Pourquoi la gauche a-t-elle voulu supprimer cette responsabilisation des immigrés ? » déplore-t-il. « Il faut réformer, il faut plus de contrôles, pas que ce soit un droit de tirage ».

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le