André Vallini : « Le 49.3 a beaucoup perturbé notre électorat »

André Vallini : « Le 49.3 a beaucoup perturbé notre électorat »

Le Secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement est revenu sur la proposition de Manuel Valls de supprimer cet article polémique, hors des questions budgétaires.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Manuel Valls est bien entré en campagne, ce jeudi, en déposant parrainages mais aussi en proposant sur France Inter de supprimer l’article 49.3 de la Constitution, sauf pour les questions budgétaires. Interrogé sur Public Sénat, le Secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, André Vallini, a jugé l’idée « intéressante » si elle ne concerne effectivement pas le vote du budget. « Le 49.3 a beaucoup perturbé notre électorat et Manuel Valls a raison de poser la question pour savoir si on doit continuer de prévoir une utilisation du 49.3, comme c’est le cas aujourd’hui » souligne-t-il. Et de préciser : « Il faut en discuter dans la sérénité, sans se précipiter. Ce ne sont pas les préoccupations majeures et quotidiennes des Français. »

Il a par ailleurs refusé de préciser quel candidat il souhaitait soutenir dans l’optique de la primaire de gauche.

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le