Anne Hidalgo ne veut pas de “péage urbain”

Anne Hidalgo ne veut pas de “péage urbain”

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a affirmé lundi qu'elle ne voulait pas de "péage urbain" pour entrer dans la capitale, tout en...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a affirmé lundi qu'elle ne voulait pas de "péage urbain" pour entrer dans la capitale, tout en se disant intéressée à l'idée "d'aller plus loin" dans l'interdiction des véhicules les plus polluants.

"Je ne veux pas qu'il y ait un péage qui interdise aux habitants de la banlieue de rentrer dans Paris", a affirmé la maire de la capitale, interrogée à l'occasion d'une initiative présentée à la presse de douze maires de grandes villes du monde pour lutter contre le changement climatique.

"Je ne veux pas mettre un péage qui serait strictement une barrière financière, ceux qui peuvent payer pourraient rentrer (dans Paris), ceux qui ne peuvent pas payer ne pourraient pas rentrer. Ce n'est pas du tout ma vision de l'organisation des relations entre Paris et sa métropole", a ajouté Mme Hidalgo.

L'élue parisienne était interrogée sur une déclaration de son adjoint à l'urbanisme Jean-Louis Missika, publiée dans le journal Le Parisien, qui avait estimé lors du salon spécialisé Autonomy que la question "méritait d'être posée".

"En revanche, qu'il y ait des interdictions comme nous l'avons fait avec la vignette Crit'air (qui classe les voitures en fonction de leur pouvoir polluant), c'est ce que nous avons commencé à faire", a ajouté Mme Hidalgo qui est "d'accord pour regarder s'il faut aller plus loin dans l'impossibilité pour des véhicules polluants de rentrer dans l'agglomération parisienne".

"Donc ce n'est pas une décision de la maire de Paris, c'est un travail qui se fait au sein de la Métropole du Grand Paris", a-t-elle conclu.

Dans la même thématique

Anne Hidalgo ne veut pas de “péage urbain”
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le