Transports collectifs : Jean Castex annonce 400 millions d’euros supplémentaires pour les collectivités

Transports collectifs : Jean Castex annonce 400 millions d’euros supplémentaires pour les collectivités

Fin 2020, le gouvernement a lancé un appel à projets en faveur de la mobilité durable en zone urbaine. Vendredi, à l’occasion d’un déplacement à Nantes aux journées nationales de France Urbaine, Jean Castex annonce une rallonge de 400 millions d’euros aux 450 millions initialement budgétés.
Romain David

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La séquence de l’exécutif sur la redynamisation des villes se poursuit. Mercredi, Emmanuel Macron a vanté les résultats du programme « Action cœur de ville », lancé en mars 2018 pour revitaliser les centres des villes moyennes. Le président de la République a notamment annoncé le déblocage de 350 millions d’euros issus des fonds européens, et qui doivent venir s’ajouter aux 5 milliards d’euros déjà mobilisés par ce programme sur cinq ans.

Vendredi, le Premier ministre Jean Castex prendra la relève du chef de l’État sur ce dossier. Lors d’un déplacement à Cenon, en Gironde, à l’occasion des assises de l’Association des petites villes de France, il détaillera la manière dont cette enveloppe supplémentaire se déclinera. Ces 350 millions gonfleront la dotation 2022 de soutien à l’investissement local (DSIL), un fonds destiné à favoriser des projets « très concrets », comme par exemple la (ré) ouverture d’un cinéma en centre-ville, explique-t-on à Matignon.

Appel à projets pour des transports collectifs durables

En milieu de journée, Jean Castex se rendra à Nantes pour clôturer les journées nationales de France urbaine, association qui regroupe des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d’agglomération et plusieurs grandes villes, et que préside Johanna Rolland, maire PS de la cité des ducs. Lors de sa prise de parole, le chef du gouvernement doit annoncer une rallonge de 400 millions d’euros pour financer l’appel à projets lancé fin 2020 par l’État pour les transports collectifs, indiquent les services du Premier ministre.

Doté d’une enveloppe initiale de 450 millions d’euros, cet appel vise à promouvoir de nouveaux projets de transports urbains durables, notamment ceux qui utilisent des voies réservées comme les trams ou les bus. Les candidats, collectivités territoriales ou autorités organisatrices de transport, avaient jusqu’à avril pour déposer leurs candidatures. Les résultats seront annoncés au cours du mois de septembre, ainsi que la subvention accordée aux différents lauréats.

Dans la même thématique

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le