Appel de Cambadélis : « Beaucoup d’inconséquences » pour Pierre Laurent

Appel de Cambadélis : « Beaucoup d’inconséquences » pour Pierre Laurent

Interrogé au micro de Public Sénat, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, rejette l’appel de Jean-Christophe Cambadélis à Jean-Luc Mélenchon, à rejoindre la primaire de gauche.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent n’a pas du tout apprécié l’appel de Jean-Christophe Cambadélis à Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, à rejoindre la primaire de la gauche : « Je crois qu’il y a beaucoup d’inconséquences chez M. Cambadélis parce qu’il a passé l’année entière à essayer d’empêcher une vraie primaire de rassemblement en calquant toutes ses décisions sur les desiderata de François Hollande, qui finalement renonce aux derniers moments. Et maintenant, dans l’affolement qui est le sien, face à une primaire qui se déploie dans la plus grande confusion, il lance des appels qui ne seront entendus par personne parce qu’il fallait d’abord organiser le débat des projets ». Pour Pierre Laurent, soutien de Jean-Luc Mélenchon, François Hollande et son gouvernement n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes sur la division de la gauche : « La politique du gouvernement a fait éclater cette gauche et [le] renoncement [de François Hollande] jette aujourd’hui le désarroi dans le camp socialiste » affirme-t-il.

Toutefois, le sénateur de Paris, s’est dit « attentif à ce qu’il se passera dans la primaire socialiste » et prêt à accueillir les déçus : « Si des millions d’électeurs ne s’y retrouvent pas, nous les appellerons au rassemblement avec nous ».

Tout le monde à bien compris que Manuel Valls prend un peu les Français pour des imbéciles

Pierre Laurent défend Marie-Noëlle Lienemann, possible candidate à la primaire de la gauche,  lorsqu’elle est rappelée à l’ordre par Jean-Christophe Cambadélis, pour avoir critiqué Manuel Valls : « Tout le monde à bien compris que Manuel Valls prend un peu les Français pour des imbéciles. Il a expliqué pendant trois ans, comme Premier ministre, que les gauches étaient irréconciliables, qu’il ne fallait faire aucun compromis avec ceux qui, comme nous, proposions des amendements à la loi Macron puis à la loi El Khomri (…) Aujourd’hui, il dit « Je suis le grand rassembleur de la gauche ». Cela ne trompera personne ».

Le Parti socialiste a maintenant un peu plus d’un mois, avant le premier tour de la primaire, pour essayer de recoller les morceaux.

Dans la même thématique

Appel de Cambadélis : « Beaucoup d’inconséquences » pour Pierre Laurent
3min

Politique

Crise agricole : « 80% des engagements sont tenus ou en passe d’être tenus », affirme Gabriel Attal

Interrogé par François Patriat, président du groupe RDPI (majorité présidentielle) au Sénat sur la crise agricole, le Premier Ministre a reconnu une situation difficile pour les agriculteurs français, déplorant « un malaise, une détresse, une exaspération qui vient de loin », tout en se réjouissant de la réponse apportée par le gouvernement à travers les 62 engagements promis lors de sa conférence de presse début février.

Le

Appel de Cambadélis : « Beaucoup d’inconséquences » pour Pierre Laurent
2min

Politique

Prix planchers dans l’agriculture : « Si on ne supprime pas la surtransposition des normes, le prix garanti sera un échec », estime Marine Le Pen

Ce 28 février, Marine Le Pen était en visite au Salon de l’agriculture. L’occasion pour la présidente du groupe RN à l’Assemblée de réagir aux dernières annonces d’Emmanuel Macron pour faire face à la crise agricole. Sans certaines conditions, elle estime que l’instauration de prix planchers pourrait conduire à « la ruine de l’agriculture ».

Le