Arthaud (LO): avec Poutou (NPA), “on est complémentaires”

Arthaud (LO): avec Poutou (NPA), “on est complémentaires”

Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière (LO), a jugé jeudi que sa campagne et celle de Philippe Poutou, malgré des ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière (LO), a jugé jeudi que sa campagne et celle de Philippe Poutou, malgré des "sensibilités différentes", étaient "complémentaires", après la prestation remarquée du candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) mardi soir lors du débat télévisé.

Pas évident de différencier les deux candidatures ? "Ce n'est pas grave parce qu'en réalité on est complémentaires. Ceux qui voudront voter pour un vote à l’extrême gauche, pour signifier que les travailleurs doivent se battre avec leurs armes de classe, leurs grèves et leurs manifestations, ils feront leur choix", a répondu Mme Arthaud sur LCP.

Lors du débat télévisé mardi soir, "on a bien vu qu'il y avait deux voix du côté du monde du travail mais avec des sensibilités différentes malgré tout, des expressions différentes. Moi effectivement j'affirme le +travailleuses, travailleurs+ et je centre mes interventions sur les combats de la classe ouvrière, sur la condition ouvrière, je pense que c'est de là que viendront les transformations", a-t-elle développé.

Cependant, "il n'y a aucune raison d'unir nos forces. En réalité on aurait deux fois moins de temps de parole, on aurait deux fois moins d'arguments à avancer et on aurait une campagne au lieu de deux", a poursuivi la candidate de LO.

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2012, M. Poutou avait recueilli 1,15% des voix (411.160 électeurs) et Mme Arthaud 0,56% (202.548).

Lundi soir, sur BFMTV et CNEWS, M. Poutou a vivement interpellé Marine Le Pen et François Fillon sur le thème des affaires judiciaires.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le