Assemblée nationale : Claude Bartolone ne briguera pas un nouveau mandat

Assemblée nationale : Claude Bartolone ne briguera pas un nouveau mandat

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, a annoncé qu’il ne se représentera pas comme député, pour un nouveau mandat.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

C’est un Claude Bartolone ému, qui a présidé pour la dernière fois la séance, à l’Assemblée nationale. Alors que se déroulait la dernière séance de questions au gouvernement de la XIVe législature, le président de la chambre basse, a annoncé qu’il ne se représentera pas pour briguer un nouveau mandat. Sous le regard de son frère dans les tribunes, Claude Bartolone a déclaré : « Je souhaite bonne chance à nos collègues qui se représenteront dans quelques mois devant les électeurs et adressent mes meilleurs vœux pour la suite à celles et ceux qui ont fait le choix, tout comme moi, de ne pas se représenter ».

Sous les applaudissements des députés et du gouvernement qui se sont levés, il a poursuivi : « Vous mesurez sans doute, l’émotion qui est la mienne, puisque c’est aujourd’hui, parce que je l’ai choisi, la dernière fois que je rentre dans cet hémicycle en tant que député alors que j’y ai mis les pieds pour la première fois en 1981 à la suite de l’élection de François Mitterrand. Ma plus grande fierté aura été de vous présider vous qui faite vivre la démocratie dans ce pays, vous tous qui constituez l’Assemblée nationale, qui est et qui restera toujours le cœur battant de la démocratie. Merci à chacune et chacun d’entre vous ».

Et de prononcer pour la dernière fois ces mots : « La séance est ouverte ».

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le