Assouline : « Macron essaie de ratisser dans tous les sens »

Assouline : « Macron essaie de ratisser dans tous les sens »

Le sénateur de Paris, qui a rejoint l’équipe de campagne de Benoît Hamon, a vertement critiqué les propos d’Emmanuel Macron sur le Mariage pour Tous et la colonisation.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio, le sénateur de Paris David Assouline, en charge de la « risposte » dans l’équipe de campagne de Benoît Hamon, s’en est pris à Emmanuel Macron.

Alors que le leader du mouvement « En marche ! » a déclaré dans une interview à l’OBS que les opposants au Mariage pour Tous ont été « humiliés » par l’exécutif, David Assouline se dit « choqué » par ces propos. « Je pense que ce n’est pas juste de dire cela. On peut se demander en période électorale pourquoi on dit de telles choses incohérentes ».

« J’ai plutôt vécu pendant de nombreux mois l’humiliation des homosexuels dans notre pays. Quand vous avez des millions de personnes qui manifestent, avec des dérapages même dans l’hémicycle, ce qu’on a fait avec Madame Taubira, avec des insultes de singe, elle était là l’humiliation, et il préfère parler d’humiliation pour ceux qui manifestaient avec parfois des dérapages et des insultes. ».

« Quand on est dans un élection présidentielle, il faut choisir ses mots, mesurer ce que l’on dit, et surtout être dans une vérité de conviction et pas dans la communication ».

David Assouline "choqué" par les propos de Macron sur le Mariage pour Tous
01:27

David Assouline a également qualifié d’  « électoraliste » les propos d’Emmanuel Macron sur la colonisation. « Quand on touche à l’Histoire contemporaine, et que ça touche à des événements qui ont provoqué des meurtrissures encore très ouvertes, alors on mesure ses mots puisqu’il s’agit d’une campagne pour être chef d’Etat, et les mots ont un sens symbolique ou juridique ».

« Il parlait à ce qu’il croit être une clientèle électorale » conclut-il.  « A Paris, il dit autre chose à une autre clientèle. Le ni droite ni gauche, c’est essayer de ratisser dans tous les sens. Il faut avoir une cohérence, des convictions profondes ».

Entré dans l’équipe de campagne de Benoît Hamon, le sénateur de Paris assure qu’il y a une « dynamique » favorable à son candidat. « C’est la plus grosse progression en un mois. Les intentions de vote, pendant la primaire, on donnait les finalistes entre 7 et 8 % et aujourd’hui, il y a une stabilisation autour de 15 % ». La raison de cette dynamique ? « Les jeunes actifs ont considéré qu’on parlait de leur vie. Sur la préservation de la planète ou encore sur l’alimentation, il a posé les questions qu’il fallait pour la société».

Dans la même thématique

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le

Assouline : « Macron essaie de ratisser dans tous les sens »
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le