Assurance chômage: Pénicaud prête à reprendre la main sur les contrats courts

Assurance chômage: Pénicaud prête à reprendre la main sur les contrats courts

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a prévenu jeudi les partenaires sociaux, qui doivent se retrouver dans l'après-midi pour...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a prévenu jeudi les partenaires sociaux, qui doivent se retrouver dans l'après-midi pour une ultime séance de négociation sur l'assurance chômage, qu'elle était prête à "aller plus loin" sur la question épineuse des contrats courts.

"Il y a un sujet sur lequel j'insiste, c'est que dans la demande qu'on leur a faite, dans le document d'orientation, j'avais dit clairement que nous souhaitions qu'ils travaillent sur la lutte contre la précarité, donc j'espère que ça sera à la hauteur sur le sujet", a averti Mme Pénicaud sur le plateau de Cnews.

"Il y a trop de contrats CDD, intérim, par rapport à des CDI dans un certain nombre d'entreprises", a-t-elle dit en rappelant la position du gouvernement.

Si les partenaires sociaux "ne font pas une proposition qui est à la hauteur sur ce sujet de la précarité, nous irons plus loin", avec "soit un système bonus-malus, soit un autre", a-t-elle prévenu.

"Maintenant que le croissance est repartie, que c'est robuste, (...) c'est le moment de faire confiance aux salariés", a-t-elle ajouté, en appelant à limiter les contrats courts.

Mercredi, le patronat a fait un nouveau pas en direction des syndicats, en acceptant d'imposer à toutes les branches de négocier sur la précarité, et non plus seulement aux quatre secteurs les plus gourmands en contrats de moins d'un mois (intérim, spectacle, hébergement-restauration, hébergement médico-social).

La dernière séance de négociations entre les partenaires sociaux devait se tenir dans l'après-midi au siège du Medef à Paris.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le