Attentat déjoué : les réactions politiques

Attentat déjoué : les réactions politiques

A cinq  jours du premier tour de l’élection présidentielle, deux hommes projetant de commettre un attentat pendant  cette dernière semaine de campagne ont été arrêtés ce matin à Marseille.  
Public Sénat

Par Yann Quercia @YannQuerciaa

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

A cinq  jours du premier tour de l’élection présidentielle, deux hommes projetant de commettre un attentat pendant  cette dernière semaine de campagne ont été arrêtés ce matin à Marseille.  

François Hollande a immédiatement réagi : « tout ce que je peux dire, c'est que nos services et nos policiers ont travaillé de manière remarquable nous permettant d'arrêter deux personnes qui vont maintenant être confrontées devant des juges et des policiers pour que nous sachions exactement quelles étaient leurs intentions. C'est une prise remarquable. »

 

Un  peu avant la déclaration du chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl avait tenu une conférence de presse pour faire un point sur la situation : « Ce mardi, entre 10 et 11 heures, les policiers de la DGSI ont procédé avec l'appui du Raid à l'arrestation dans le 3e arrondissement de Marseille, de deux hommes soupçonnés d'un acte terroriste certain et imminent. Ils avaient l'intention de passer à l'acte dans les tout prochains jours. »

 

Les équipes de François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen avaient reçu dès jeudi des informations concernant une menace et les photos des deux suspects interpellés ce matin.

François Fillon, dont la sécurité avait été renforcée depuis la semaine dernière, a immédiatement réagi via un communiqué sur son site et Emmanuel Macron a fait de même par une déclaration sur BFMTV

 

 

Depuis l’annonce des interpellations, beaucoup de personnalités politiques ont réagi sur twitter et notamment les soutiens de François Fillon.

 

 

 

 

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le