Aurélien Rousseau démissionne du gouvernement, « Agnès Firmin-Le Bodo assurera l’intérim », annonce Olivier Véran

Au lendemain de l'adoption par le Parlement du projet de loi sur l'immigration, Olivier Véran a confirmé la démission du ministre de la Santé Aurélien Rousseau. L'intérim sera assuré par Agnès Firmin-Le Bodo, ministre de l'Organisation territoriale et des Professions de santé
Camille Romano

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a confirmé le 20 décembre, à la sortie du Conseil des ministres, la démission du ministre de la Santé Aurélien Rousseau, qui sera remplacé en intérim par Agnès Firmin-Le Bodo, ministre de l’Organisation territoriale et des Professions de santé. L’annonce, dont le bruit courait depuis hier soir, fait suite à l’adoption par le Parlement du projet de loi sur l’immigration, auquel il était opposé. Au lendemain de l’adoption du texte, alors que sa démission n’est pas encore officielle, il est absent du Conseil des ministres. Plus tôt dans la matinée, la Première ministre a démenti avoir reçu la démission de son ministre de la Santé et de la Prévention, « un non-sujet » selon elle.

Aurélien Rousseau s’était notamment opposé à la suppression de l’AME, un « dispositif essentiel de santé publique », selon lui. Selon les informations du Monde, il avait déclaré au secrétaire général de l’Elysée dès mardi matin ses intentions de démission, avant de le répéter à Élisabeth Borne. « Aucun doute sur ma décision. Si le texte est voté, je pars. Cela touche aux murs porteurs. Je ne donne de leçons de gauche ou de morale à personne. Je constate cliniquement que ce n’est pas possible pour moi d’expliquer ce texte. », déclarait-il au quotidien du soir mardi soir.

Décrit comme tenant de l’aile gauche du gouvernement, Aurélien Rousseau a débuté son engagement politique au Parti communiste au début de sa carrière comme enseignant, avant de travailler pour des figures du Parti socialiste, comme Bertrand Delanoë, Manuel Valls ou encore Bernard Cazeneuve. Il avait rejoint le gouvernement d’Élisabeth Borne le 20 juillet 2023, succédant à François Braun. Il était jusque-là directeur de cabinet de la Première ministre, après avoir dirigé l’ARS d’Île-de-France.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le