PARIS: Press conference by Jordan Bardella in front of the RN party headquarters.

Baisse de la TVA sur l’énergie proposée par le RN : une mesure chiffrée à 17 milliards selon Bercy

La baisse de la TVA à 5,5 % sur l’énergie, promesse du Rassemblement national en vue des élections législatives, coûterait 17 milliards d’euros aux finances publiques, a calculé le ministère de l’Economie.
Rédaction Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Présente dans le programme des élections européennes de Jordan Bardella, ainsi que dans une profession de foi révélée jeudi par Le Figaro en vue des législatives, la baisse de la TVA à 5,5 % sur l’électricité coûterait 4,5 milliards, le gaz (2,3 milliards), les carburants (10 milliards) a estimé vendredi le ministère de l’Economie et des Finances dans un chiffrage communiqué à des journalistes et destiné à étriller l’une des mesures phares du RN en vue de protéger le pouvoir d’achat. Cette baisse de taxes se traduirait par un coût global de 16,8 milliards d’euros pour les finances publiques.

Outre la baisse de TVA sur l’énergie promise par le RN, le coût d’une baisse de TVA sur les produits alimentaires pourrait par ailleurs se chiffrer à 7 milliards d’euros, détaille par ailleurs le ministère des Finances. Lors de la campagne présidentielle de 2022, le Rassemblement national a proposé une suppression de la TVA sur un panier de 100 produits alimentaires et hygiéniques. « Donc 24 milliards d’euros d’un coup pour une mesure inefficace qui va plus souvent dans la poche des distributeurs que du consommateur », précise le ministère.

Pour faire face à une crise énergétique d’ampleur entre 2021 et 2023 sur fond d’invasion russe en Ukraine, l’exécutif avait déployé un « bouclier énergétique », une série de mesures pour protéger le pouvoir d’achat face à la flambée des prix de l’énergie. Au total, les aides à la consommation d’énergie (bouclier énergétique, chèques énergie, aides aux entreprises, etc.) ont déjà représenté sur la période un coût de 85 milliards d’euros, selon une estimation réalisée par la commission des Finances du Sénat dans un rapport de 2023.

 

 

Dans la même thématique

Baisse de la TVA sur l’énergie proposée par le RN : une mesure chiffrée à 17 milliards selon Bercy
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le