Banlieues: Gatignon, ex-maire de Sevran, fustige les “petits pas” de Macron

Banlieues: Gatignon, ex-maire de Sevran, fustige les “petits pas” de Macron

L'ancien maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) Stéphane Gatignon a critiqué mardi sur BFMTV l'intervention d'Emmanuel Macron sur...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'ancien maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) Stéphane Gatignon a critiqué mardi sur BFMTV l'intervention d'Emmanuel Macron sur les banlieues, déçu par "un truc qui s'étiole" là où il attendait "un discours très politique qui redonne confiance".

Pour M. Gatignon, qui avait fait une grève de la faim en 2012 pour réclamer plus de moyens financiers pour les villes défavorisées, la prise de parole du président équivaut à "des petits pas: je trouve qu'il n'y a pas grand-chose dedans. J'attendais un discours très politique qui redonne confiance. On a un truc qui s'étiole un peu", regrette-t-il.

Emmanuel Macron a annoncé mardi son intention de "changer de méthode" pour sortir de l'"assignation à résidence" les habitants des quartiers défavorisés, en réunissant plus de 600 habitants et acteurs des banlieues à l'Elysée. Une intervention qui a négligé les pouvoirs locaux, selon l'ancien écologiste, déçu que la question des communes soit "totalement absente" des propos du chef de l'État.

"Les communes ont été oubliées dans le discours. Comment monter une politique si tu ne fais pas gaffe aux communes et aux maires?", s'est-il exclamé.

Autre grief de M. Gatignon: un soutien perçu comme insuffisant aux "décrocheurs" et aux "cadres intermédiaires de la société", comme les "clubs et les associations".

D'après l'ancien maire, dans le discours du président, "rien sur les contrats aidés [voués à la suppression], alors que l'essentiel de ces contrats sont dans ces clubs, ces associations, ils leur permettent de tourner".

L'ancien maire de Sevran, pour qui "il n'y a rien de très concret" dans les annonces du président, se dit toutefois prêt à attendre "juillet" -l'échéance fixée par Emmanuel Macron pour le plan de lutte contre le trafic de drogue dans les cités- avant de juger l'efficacité des mesures dévoilées mardi.

Dans la même thématique

Banlieues: Gatignon, ex-maire de Sevran, fustige les “petits pas” de Macron
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le