Baroin “regrette” l’entrée de Le Maire et Darmanin au gouvernement

Baroin “regrette” l’entrée de Le Maire et Darmanin au gouvernement

François Baroin, chef de file des Républicains pour les élections législatives, "regrette à titre personnel" l'entrée de deux...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

François Baroin, chef de file des Républicains pour les élections législatives, "regrette à titre personnel" l'entrée de deux élus de son parti, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, dans le gouvernement d'Edouard Philippe (LR), a-t-il déclaré mercredi.

Tous les trois, "ils sont partis, c'est leur choix, ça leur appartient. Je le regrette à titre personnel, sans que ça remette en cause les liens d'amitié que j'ai avec eux. Je ne déchire pas pour ma part plusieurs années de combat que j'ai partagées avec eux", a déclaré le sénateur-maire LR de Troyes lors d'un déplacement à Toul (Meurthe-et-Moselle).

Après le député-maire Edouard Philippe, proche d'Alain Juppé, choisi lundi comme chef du gouvernement, Emmanuel Macron a nommé Bruno Le Maire ministre de l'Economie et Gérald Darmanin ministre de l'Action et des Comptes publics.

Egalement à Toul, la députée européenne LR du Grand Est Nadine Morano a lancé: "nous ne répondons pas à des débauchages personnels, nous ne quittons pas le bateau". "Jacques Chirac parlait du meilleur d'entre nous (au sujet d'Alain Juppé, ndlr). On a aussi les plus faibles d'entre nous", a-t-elle glissé.

"Échec de l'opération de débauchage à droite", a tweeté pour sa part Eric Woerth, chargé du projet LR pour les législatives.

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Baroin “regrette” l’entrée de Le Maire et Darmanin au gouvernement
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le