Bayrou (MoDem) qualifie d'”incompréhensible” le refus de libération de Jacqueline Sauvage

Bayrou (MoDem) qualifie d'”incompréhensible” le refus de libération de Jacqueline Sauvage

Identifiant Scald invalide. François Bayrou (MoDem) a dénoncé vendredi “une décision incompréhensible”, après le rejet de la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, souhaitant que François Hollande, “qui a le droit de grâce, prenne jusqu’au bout ses responsabilités”. “C’est une décision incompréhensible aujourd’hui”, a déclaré le président du MoDem à l’AFP. “Il faut souhaiter […]
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Identifiant Scald invalide.

François Bayrou (MoDem) a dénoncé vendredi "une décision incompréhensible", après le rejet de la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, souhaitant que François Hollande, "qui a le droit de grâce, prenne jusqu'au bout ses responsabilités".

"C'est une décision incompréhensible aujourd'hui", a déclaré le président du MoDem à l'AFP. "Il faut souhaiter que le président de la République, qui a le droit de grâce, prenne jusqu'au bout ses responsabilités".

"Il y a eu des débats nombreux sur ce drame, sur les décennies de violence que Mme Sauvage a subies, sur l'homicide lui-même. On a entendu les filles de Mme Sauvage, les avocats, procureur et magistrats. La grâce partielle qu'a apportée le président de la République a elle-même été discutée. L'opinion a été profondément émue par la souffrance et le drame de cette femme et de cette famille", a développé M. Bayrou.

"Mais au point où nous en sommes arrivés, s'agissant de la libération conditionnelle, c'est-à-dire sous-surveillance, une seule question devrait se poser, c'est celle de la dangerosité éventuelle de la personne remise en liberté. Sur ce point, il ne semble pas y avoir de risque, ni de débat", a-t-il plaidé.

"La décision de refus de remise en liberté apparaît donc incompréhensible", a jugé le maire de Pau, pointant un rôle possible de "la médiatisation" de l'affaire.

"Mais au moment où l'actualité montre un si grand nombre de cas de remises en liberté sous bracelet électronique de personnalités autrement plus dangereuses, il y a là un sujet de lourde incompréhension", a-t-il souligné.

Dans la même thématique

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller
10min

Politique

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller

Sortants menacés ou en position inconfortable, circonscriptions ayant valeur de symbole, duels médiatiques : Public Sénat a sélectionné douze circonscriptions à travers le territoire, qui pourraient faire parler d’elles les 30 juin et 7 juillet.

Le